MOTU : un univers maîtrisé



MOTU (Masters of the Univers) était en concert ce samedi 1 juillet, à la Cellule 133 pour mini-tournée au plat-pays. Cette formation de Jazz européenne fondée par le Gantois Lionel Beuvens (en grande forme ce soir-là) maîtrise son univers musical dont les orbites tendent vers l’improvisation et le cross-jazz. Contrairement aux superhéros surgonflés de Marvel, Motu ne bourre pas dans le tas. A l’inverse, c’est tout en finesse, équilibre et justesse que le groupe a posé une atmosphère intéressante et agréable. Jean-Paul Estievenart, le trompettiste invité, s’ai fondu d’un souffle fin et puissant dans le groupe, comme si il y jouait depuis toujours. La chanteuse Natashia Kelly a également démontré une belle maîtrise vocal mise en valeur par le piano finlandais Alexi Tuomarila. Tout comme Brice Soniano avec son jeu de contre-basse délicat et intense. Ensemble, ils ont offert un concert coloré par un bon son et des belles phrases. Motu a agréablement surpris par sa qualité, son équilibre et sa spontanéité un public restraint qui néanmoins ne faisait qu’un. Motu maîtrise bien son univers.

Un extrait du concert à la Cellule 133 ici.